Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

j'ai mal au pied
ça lui fait les pieds
j'ai mal au monde
quelques secondes
jusqu'aux rebonds
j'ai mal aux reins
c'est qu'elle porte ses 3 fois rien
ces riens qui pèsent
de toute condition
ces riens qui valent
mieux que des chiffres sur une mappemonde
j'ai mal au cul
faut que je me lève
faut que je marche
faire envoler mes rêves
j'ai mal à mon absence de muscles
je compense par un peu de musc
une pincée d'ail
de l'huile d'olive
un film rigolo
un vers tordu
un escargot
un bout de tissu
une bande légère
Qui s'envole dans les airs
sous les rayons d'un soleil caché
OH! hé!
regarde au dessus de ton regard
il y a un somnambule qui a arraché ses fils
il apprend à boiter
il apprend à rire
il lui pousse des pieds de clown
Il a des chaussures trop grandes ou trop petites
Il bande et débande selon les circonstances
non mais sa bande
sa bande d'amis
non mais sa langue
sa langue d'anis
Ou de vanille
sa glotte de garçon ou de fille
il marche dans la crotte
ça ne porte ni malheur ni bonheur
ça pue et prête à sourire
c'est un poème ou pas
quelques mots jetés en vrac
mets-les dans ton sac
ils sont parfois trop lourds pour moi
je pourrais les semer comme la petite poucette
en faire un rang de blé
une quelconque poussette
je n'y réfléchis guère assurément
il me tienne de colonne de vers et de graal
je verre ma timbale à mes vèlres
je me suis trompée
nous nous sommes compris
ce n'est pas de l'alcool
un petit ver trop gris
il se colorise en se postant juste
sous un arc sans fiel
j'entends des voix
celles des voisins
ils survivent aussi
comme ils peuvent
avec plus ou moins de chance ou de rancoeur
je voulais dormir un peu
pourquoi dormir aux éveils
j'ai le père Leleu et la mère Sweitzer
qui m'attendent dans une marge
ils s'impatientent
aimeraient se dérouiller les jambes
vont-ils se disputer ou se rouler des patins
je n'en sais rien moi-même
je vais les écouter
ils ont des secrets
je ne peux pas tout révéler
le plus dur c'est de terminer
quand les mots vous assaillent
sans se laisser dompter

Quand j'écris je prends mon pied ça ne le guérit pas marchez dit l'un mettez-le au repos dit l'autre il n'y a rien d'urgent dit l'un ne restez-pas comme ça dit l'autre revoyez-votre chirurgien il a déménagé ce n'est pas de mon ressort dit l'un montez-vous sur ressorts dit l'autre que coûte le pied d'une ménagère quelle importance je tiens à mes pieds physiques je tiens à rester debout je tiens à mes nerfs même affaiblis je ne vocifère pas je ne suis pas en colère je ne suis pas une urgence je reste favorisée je suis bien remboursée la médecine n'est pas infaillible qu'est un pied provisoirement bot face à un cancer une tumeur un accident une agonie je suis raisonnable je ne panique pas je boite juste un peu je souffre juste un peu nous prenons l'habitude de souffrir nous prenons l'habitude d'attendre nous prenons notre mal en patience vous exagérez vous voulez vous faire plaindre je peux vous hypnotiser vous pouvez vous soigner seul sur internet ça fait des économies ça fait des échos Noémie qui fait les crises qui truande qui dissimule qui pille et qui soupire qui vrille et qui transpire qui brille qui s'efface qui arnaque le plus qui dilapide qui gaspille sans remords je suis d'accord pour vous accompagner en fin de vie TOUS avec une formation adéquate si vous mourrez pourtant serais-je responsable dois-je vous aider à mourir au salaire minimum dois-je faire un stage de secourisme dois-je réapprendre nos prières dois-je m'entraîner je suis PRO sans diplômes je suis l'aide à domicile sur laquelle vous pouvez puiser ne m'épuisez-pas je suis à votre écoute je respecte toute croyance et toute religion ne m'imposez-pas je ne suis guère imposable je reste stable je suis l'aidante du futur je suis fière de mon travail parfois moins de vos accueils je me pique d'écriture me pique sur vos écueils le chirurgien m'a touché des nerfs au pied ça sera long m'a -t' il dit je ne lui en veux pas il s'est appliqué j'étais là j'ai tout vu je suis l'aidante boiteuse j'ai dit à mon cerveau guéris mon pied ça n'a pas suffi l'un me dit marche l'autre dit reposez-vous marcher me repose les yeux