Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jardin divin

Le jardin est-il ce fils

Que je n'ai pas eu

Les racines

Me reliant à la vie

J'y ai creusé creusé

Jusqu'à la douleur

J'y ai enfanté une femme pourtant

Le jardin n'est pas cet homme à la fenêtre

Celui-là n'entends plus

Que sa rage à faire taire

J'ai taillé des feuilles

Pour en voir les troncs

Des fenêtres des portes végétales

Agrandi des chemins

Retiré tous déchets

Recyclé pierres tuiles planches bâtons de bois

Attiré oiseaux papillons hérissons et insectes

Fleuri chaque angle

Ouvert sur les voisins

Des deux côtés

Les uns m'offrent attention et parasol

Les autres outils salade et verdure

Sans camisole

J'ai invité amis voisins et enfants

Nous étions 13 à table

Juste avant l'orage

J'ai payé mes factures

N'ai rien gagné ou si peu

A trimer sans le vouloir

Je guéris mes fractures morales

Sans prozac ni valium

Sans transat ni délirium

J'ai aimé sans regrets

Un homme fou qui le sait

Un traumatisé de l'armée et des guerres

Et alors

Je m'y suis perdue un peu

Mais encore

J'irai voir un psychiatre en août

Nul besoin de cachets non

J'ai les mots pour le dire

J' ai pris du muscle

Et des couleurs

Du jardin

Ai extrait le musc

La moindre saveur

Tag(s) : #pauséie