Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

            Légumes ayant souffert. J'ai des cœurs de veaux à la place des cœurs de bœufs, etc. Sous restrictions, j'ai récupéré l'eau froide de la douche, l'eau de rinçage de la vaisselle, ai arrosé comme j'ai pu. Finalement, sous restrictions d'eau, les récoltes des pauvres sont minables.

Crise sévère.

Douleurs insupportables.

J’envisage le médecin d’urgence.

Puis je sors un popium, l’ouvre, le divise en trois et en snife, heu, en avale une dose.

Sous 1/3 de popium, je ne vais pas voir le médecin, je sors.

Sous 1/3 de popium, je marche une heure ou deux ou trois, qu’importe, sous popium, et ça ré-éduque mes chevilles.

Sous 1/3 de popium, me revient cette vague ambition de devenir bûcheronne.

Sous  1/3 de popium, je marche, je fais du coulis de tomates, des conserves de courgettes et vais désherber un peu mes plates-bandes car avec une minerve et un manchon, c’est plus difficile.

Sous 1/3 de popium, j’envisage le repos et jamais ne m’arrête.

Sous 1/3 de popium, je ne dors pas la nuit.

Sous 1/3 de popium, je te bats au bras de fer mais que du bras droit.

Sous 1/3 de popium,  j'arrive à bout du rhaine toute seule.

Sous 1/3 de popium, je commence à fatiguer…

 

Finalement, j'ai vu un médecin, pas le mien. Il m'a dit vous pouvez prendre au moins 5 ou 6 popium par jour. Il m'a demandé :

- Vous préférez souffrir ou vous shooter ?

-Ni l'un ni l'autre Docteur. Alors, je marche et prends au moins un anti-inflammatoire, et je continue de diviser tout le reste de mes cachets. J'en prends le moins possible, pas souvent, c'est vrai,  mais quand j'ai amené mon ordonnance à la pharmacie, j'ai demandé :

- Qu'en pensez-vous ?

- Qu'il est fou !

Je le pense aussi. 

Trop de cachets nuit à la santé. Si je ne sens plus du tout mes douleurs, je force et finalement, empire mon état.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :