Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Ne plus rien porter sur mes épaules

que des rivières fluides

et de grandes forêts de feuillus

une abeille besogneuse

un papillon léger

des rires même de papier

Ne plus porter le poids du monde

ni les vôtres

aux esprits parfois si ingrats

ou débiles

Je m' habille de légèreté

et si ma pauvreté ne me sied guère

j'en ai fait un atout

un jeu sans oies ni pauvres types

- mes pauvres types sont différents des vôtres

qu' importent leurs richesses

s'ils ont le cœur -

une autre manière de survivre

mais tous ces pauvres

tous ces pauvres dont je fais partie

constituent une autre famille

dont vous ne savez rien

ou pas grand-chose

Il y a parmi eux quelques voleurs, resquilleurs

racaille si vous voulez

pas plus que dans vos mondes de riches

sans doute bien moins

Je ne porte pas leur poids ni ne me sacrifie

Nulle question non plus de communier

J'aide comme on m'aide

juste pour avancer

partager

partager même la douleur ou la misère

mais pas pour en pleurer

bien au contraire

partager surtout la joie

et du plaisir

avec l'idée d'en sortir

et que rien, jamais, n'est perdu

que tout être en vaut un autre

s'il fait les bonnes rencontres

s'il garde l'espoir

Le gospel m' émeut

pas pour le message christique

uniquement pour la beauté des voix

et la joie de chanter et d'écouter ensemble

pour la gaieté qu'il fait naître chez tous

La foi d'autrui peut m'émouvoir

mais ne pourra jamais me reconvertir

Mon athéisme n'est radical que pour moi-même

et envers tout fanatique ou missionnaire

Chanter avec des croyants sans croire

je peux le faire

Entendre que je refuse la vérité... religieuse

qui n'est qu'une croyance... religieuse

je refuse

Ne plus rien porter sur mes épaules

que des gestes de tendresse

et d'amitié

Ne plus rien porter sur mes épaules

que des chants de liberté

des vœux d'un monde meilleur

à nos échelles

d'humains

Nul besoin de rendre grâce à aucun dieu

Mon âme est terrestre

et ne nourrira que des vers

Je connais déjà ma mort

pas comment je vais mourir

comment depuis longtemps

je l'ai acceptée

Ne plus rien porter sur mes épaules

que les chants de ceux qui  se  lèvent

au nom de la terre et de son humanité

Ne plus rien porter sur mes épaules

qu'un petit vent d'ouest

engoncé dans sa veste polaire

et le gospel

quoique vous en dites

ça reste christique

christique

christique

pas critique

mais critiquable

s'il a pour but de convertir

S'il n 'a que celui de faire communier les croyants entre eux

vive le gospel !

J'y entends surtout les anciennes voix des esclaves

un passé lointain et si proche

dont des échos actuels ravivent les souvenirs

Non, l'esclavage n'a pas disparu

Ne plus rien porter sur mes épaules

ni au sens propre ni au sens figuré

Il faudrait en finir avec les sacrifices

Ne plus rien porter sur nos épaules

que la responsabilité d' être un humain

 

PS : ton black friday, je n' en veux pas. J'ai d'ailleurs commandé en 10 ans une fois sur internet 3 paires de pompes à prix cassées et ne les ai jamais reçues.  Avant la pauvreté, j'étais déjà hermétique à la pub. Je n' ai pas changé. Si, c'est pire. Aucune pub ne me parle plus sinon de la pub culturelle.  Il reste vrai que moins on possède, moins on s'attache.. aux choses et qu'on voit plus vite l'essentiel, l'essentiel de ce qui rend heureux. . 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :