Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ai-je lu dans le journal.

En mon nom propre et au nom de mes anciennes collègues, je trouve cela scandaleux.

L'esclavage domestique des femmes pauvres  a encore de beaux jours devant lui...

 

 

c'est ça... Je suis bien contente de ne plus en faire partie, pas heureuse du tout de m'y être handicapée.

Je vous rappelle qu'en entreprises, j'ai d'abord gagné entre 1000 et 1300 euros, trop souvent sans pauses ni repas (un an et demi), avec parfois des journées de 14 h de travail, trajets compris.  Je partais à 7 h et revenais à 21 h, avec mes feux de détresse et à 40 km à l'heure. Et je n'ai pas tenu longtemps ! de CDDs en CDDs, une quarantaine pour faire des "remplacements", avec ma propre voiture et le règlement de mes propres réparations , puis 736 € en CDI que j'avais exigé  et qui m'a été imposé à  "temps partiel... ". Vous faites plus et ne gagnez jamais plus...  Vous êtes bloquées à 736 euros par mois.

" Valérie, on vous doit trop d'heures, prenez une semaine ! "

Que ça se sache !

C'est ça un métier d'avenir ?  à d'autres...

j'ai toujours une tension stable et l'ai retrouvée. Je passais de  9 à 19 de tension et me suis même retrouvée aux urgences, "sauvée" par un vieil homme de passage . à cause des conditions de travail ! Sortie des urgences, j'ai retravaillé d'ailleurs. Les pressions. J'ai d'abord du rejoindre ma voiture. Une heure et demi de marche. Pas même un euro ni un ticket de bus ce jour-là..

Et quand ma tête a lâché dans ma voiture, et que j'ai vomi sur le trottoir, on m'a dit au téléphone : ramenez les clés avant d'aller chez le médecin.  C'est un ordre !  Et je l'ai fait. Les pressions...Le stress... Et ne savais plus vraiment ce que je faisais. J'avais perdu 7 kilos.

je faisais des sortes de crises d'asthme. C'étaient les pressions et n'en fais plus jamais. ça me prenait dans la voiture, je m'étouffais ! Mon médecin m'avait prescris de la ventoline, complètement inefficace.

je n'ai pas le droit de l'écrire normalement. Si vous saviez comme je m'en fiche !

Mettez-moi en prison ! Même pas peur ! Attaquez-moi ! j'ai gardé quelques preuves.

Pour les Prudhommes, vous avez juste eu la chance que je ne sois pas en état et que je sois pauvre.

Un métier d'avenir ? PAS DANS CES CONDITIONS !  donc, mais vous aurez des aides pour les employer, et elles, aucune.

Et comme m'ont dit des "anciennes", nous finirons toutes inaptes, détruites et non reconnues.

Je suis partie détruite donc,  avec une rupture conventionnelle, (évasion pour ne pas succomber, et quelque-part, seule manière de s'évader !) et sans avoir plus que ce qu'on me devait financièrement, c'est à dire pas grand-chose.

J'ai mis 2 ans à m'en remettre, avec des séquelles non négligeables.

Il ne faudrait pas l'écrire, on m'a dit !  Bien au contraire !

Et censurez-moi encore si vous voulez, je l'écrirai ailleurs. C'est déjà arrivé, c'est pour ça. C'est stupide vu que je peux l'écrire ailleurs et n'importe où...

De toute façon, tout le monde le sait et rien ne change...

PS: quand j'ai très mal au cou, comme ce soir et au dos et aux épaules, je pense à d'anciens et d'anciennes chefs,  et moi qui n'ai jamais détesté personne, j'ai bien du mal... Je ne vous souhaite pas tout le mal que vous nous faites non, mais d'ouvrir vos petits yeux aveugles et tyranniques, à moins que vous n'ayez un iceberg à la place du cœur, auquel cas, je ne peux rien pour vous..

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :