Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je ne suis pas celle que tu me décris

 

Tu n'es pas le monstre qu'ils me décrivent

 

Personne ne change, m'écrit-on

 

Pourtant


On se renforce

On s'amollit

 

On crée des forces

On reste au lit

 

Une huppe fasciée m'a adoptée

Repose

Sur mon épaule souffrante

 

Et personne ne la voit

Sauf moi

 

Elle connaît les 4 saisons de Vivaldi

Son chant est un corset

Ou un ciel sans tornades

 

Un gitan m'a dit

Je suis la peur

Cachée dans le cerveau de tes voisins

 

Je suis l'honneur

Des hommes qui ne possèdent rien

Et avant de manger le niglo

Je lui demande son armure

 

Avant de me marier à la chanson

J'en écoute les murmures

 

Nous avons un écureuil dans la machoîre

Qui en sort quand il veut

 

J'ai un géant dans mon miroir

Qui m'essore quand il pleut

 

Une araignée à tissé sa toile

Dans l'une de mes oreilles

Elle y dévide mes rêves à la demande

 

Je suis assise sur une tortue géante

Qui me transporte à son gré

 

Un oiseau m'a prêté une aîle

Pour m'en faire une atelle

 

Je lui rendrai bientôt

Quand j'aurai craché quelques lettres

 

Et me passerai d'échos

Quand je vivrai comme une chouette

Tag(s) : #pauséie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :