Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je le remets, le trouve d'actualité. Juste remis le titre au pluriel. Toc-toc C'est un vieux fasciste qui frappe à la porte Mein kampf sous le bras sa voix qui radote ° J'ai dans la tête et sous ma table Un bon câble électrique J'ai dans mes lettres et...

Lire la suite

O bonhomme Tu m’ casses les pieds Sans doute devrais-je être flattée De l’intérêt que tu me portes J’ t’ aime bien ! Pourrais être un pote ! J’ t'aime bien ne t'aime pas Ne t’ désire pas C’est vexant peut-être Du moins pour toi Pourrais t’accompagner...

Lire la suite
Tag(s) : #Mon défoulirium

Photo prise à Beaugency L’écriture Force et élan vital Ça vient des livres Forcément Parfois juste de l’existence Ou du sentiment d’inexistence D’une réparation D’un trop plein de souffrances Ou d’un trop plein de joies Qu’importe ! au fond Il y aura...

Lire la suite

Ne rien dire me Ne savoir faire pas Ne de envie savoir pas le Ne plus vouloir imiter Je ne veux pas savoir qui des lyriques, des formalistes… Mon seul but a toujours été d’écrire suffisamment bien pour intéresser quelques lecteurs. Ce qu'écrivent les...

Lire la suite
Tag(s) : #Bafouilles

(Photo prise à Beaugency) Un homme m'avait dit : - Je n'ai aucun problème. Tous les problèmes viennent de toi. Un autre homme m'avait dit : - Tu n'as aucun problème. Tous les problèmes viennent de moi. Ils avaient tous les deux tort... Et ça a mal fini...

Lire la suite

Buveuse de poèmes Photo prise à Beaugency Délaissant les romans J’ai bu des poèmes M’en suis nourrie Jusqu’à la frontière de la folie De la souffrance à la liesse J’ai lu des poèmes M’en suis nourrie D’auteurs connus D’inconnus imparfaits De toutes les...

Lire la suite

Alors Quoique vous en dîtes Ai plus de risques de finir au RSA Que de me réinsérer Ne supporte pas ce mot ! « Réinsérer » Me suis toujours trouvée insérée Avec du travail ou sans ! En plein dans la société Et pas en dehors C’est donc vous qui nous excluez...

Lire la suite

Mots enfouis de rupture Après avoir lu « ruptures » d’Edith Azam Et sans vouloir écrire à la manière d’Edith Azam Le cobra décédé C’était un dealer et je n’en savais rien Ça ne s’est pas très bien passé Ça ne s’est pas bien passé du tout C’était dans...

Lire la suite

Un jour j’avais pris ma voiture et j’ai roulé roulé roulé roulé roulé roulé roulé roulé roulé roulé roulé roulé Roulé encore Et je cherchais un chemin pénétrant dans la forêt Et je savais ce que je voulais y faire Il ne me fallait pas n’importe quel chemin...

Lire la suite