Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Attraper un peu du temps
Le suspendre
un lumignon
Essayer la méditation
de groupe
sentir ses cervicales qui craquent
crack crack
crack crack
ça se détend ou ça se coince
dit quelqu'un
détendu puis la minerve
Douleur supportable
Autobiographique ou pas
écrire sur le corps
celui qui nait
celui qui grandit
celui qui se blesse
celui qu'autrui blesse
le corps déséquilibré
le corps en harmonie
le corps tendre
le corps agressif
le corps statique
le corps qui remue
le corps qui parle
et nous parle
le corps face à un autre corps
le corps qui enfante
celui qui n'enfante pas
le corps malade
celui qui ne l'est pas
le corps qui s'use
Ne sais pas où je veux en venir
nulle-part peut-être
nulle-part qui ne s'use pas
Passer du propre au général
du corps à l'intime
Tous ces corps usés
parfois me hantent
le mien
celui des autres
Ce n'est plus la peur
l'adaptation
Ce n'est plus le refus
l'invitation à prendre son corps
comme il est
et celui des autres
le corps et son esprit
Ne sais pas où je veux en venir
Est-ce important ?
Tous ces vieux corps meurtris
et maintenant tous ces jeunes
au corps pas conforme
ou pas confortable
au corps même distordu
et ces corps qui peinent
et pourtant sourient
et ces corps qui doivent concorder avec l'esprit

Le corps, l'écorce mais l'aubier, le duramen, les branches et le feuillage, les racines, la tête, les nœuds, les fissures, les cicatrices

Ne sais pas où je veux en venir
Attraper un peu de temps
Le suspendre à un crayon

ou le déposer dans une souche percée qui porte des cailloux, parfois quelques graines qui poussent et de petits animaux invisibles.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :