Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J’écris toujours

Malgré toi

Malgré vous

Et même malgré moi


L’asthme modèle

N e  r e s p i r e  p l u s

       E  tou  ffe

T  to  tou  ousse


Touffes de raison


Les enfants s’aveuglent

Au soleil de nos terres arides

De nos sexes avides

Stextes

Se rident


Rides de saison


Le vieil art s’éteint

Seul 

Et dans l’indifférence


Cette étincelle


Baise-moi donc !

Je ne ressens rien sans amour

Et toi

Pas grand-chose somme toute


J’ai sucé la sève d’un arbre

Un vrai   ARBRE

Un enraciné

Qui ne payait pas de mine

Un porte-plume


Ses doigts ne mentaient pas

Ni sa voix

Ni même ses cheveux

Ses chevaux

Il m’a portée

De l’autre coté

Là ou la lande fleurit encore


Et nous enfanterons sans fin

Des enfants de bois

Des mots des mats

Des écumes étonnantes et vierges

Il porte la mer en lui

Et moi l’océan

C’est un arbre marin

Et moi

Algue bleu marine

Tag(s) : #pauséie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :