Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La lèpre de l'homme blanc
Transpire- Infantes acides.
Enfants tâtons- Chaudrons.
Esclaves des chaires. Des lices.

La lèvre de l'enfant se fend,
Sanguine- Ô lente! Tisons.
Brèche à vie- Grippe a vide air.
Tais-toi! Baise-moi si bleue!

Puis debout. En piste- En liste.
Pissenlits- Passiflores.
Ne nous teste pas! Cultive.
Chienlit- Chiendent- Mauvaise graine.
Celle qui émerge, vivace.

Ce sont elles
Qui t'apprivoisent, Lion!
Ne rugis pas. Rajeunis!
Quand tu y croyais
Au monde en couleurs.

Où est ton pinceau, petit?
Au vent de l'enfance, si grand!
Où est ma raison, vilaine?
Au temps du silence, si vieux!

Où sont nos maisons sinon
Dans les mots de nos âmes?
Où vont nos chansons, s'il pleut
Dans les coupes de nos vains?

Il ne vient jamais le temps,
Celui de fermer nos yeux.
Il ne vient jamais,
Sauf sous les notes
De nos négritudes.

Tag(s) : #Mes textes dégagés
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :