Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Confinée et douloureuse

Ne resterai pas idiote

Devant l’écran du faux monde

La vie est sous le vol des arondes

 

Mon amour est parti en voyage

Et ne reviendra plus

 

Que les gens sont tristes

Mon globe terrestre penche

Comme s’il allait chuter

 

Mes atours sont moins volages

Et ne te concernent plus

 

Confinée mais joyeuse

Je sors remuer mes os

Ils chancellent puis font la ronde

C’est dans un cercle qu’il nous faut marcher

 

La vie n’est qu’un choix de pistes

La mienne ne mène pas au rhum

Ni au fond d’une hotte

ni d’un couffin

 

Mon amour  a vêtu son petit costume

De plumes et de feuilles d’automne

Puis les a perdues

Confinée plus ou moins

Mon amour grandit

Pour un ailleurs bien mystérieux

 

Que la planète est sinistre

Décrite par les internautes

Et les médias

 

Mon cerveau jardine

Quand le corps n’en peut plus

 

Ma tête s’enfonce entre mes épaules

Qui remontent

comme si elles voulaient l’étrangler

 

Laissez-moi marcher

avec 2 petites haltères

Laissez-moi rêver

A un amour sincère

 

Je sors étirer mes muscles

Ressors

Respirer le musc

 

Le musc ou les moisissures

 

Suis bâtie sur des ressorts

Qui m’expulsent

 

Photo prise à Féeriland - C'était avant, quand l'épaule, le dos et le cou résistaient encore -

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Amour - érotisme
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :