Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

mes textes degages

Ou s'en va l'amour? Quand les hommes succombent A l'argent, au velours D'une vie trop facile Aux dépends des atours D'une vie si fertile. Ou s'en va l'amour? Quand grondent les bombes Sur l'enfant, nos amours, Quand meurt la terre De poisons tous les...

Lire la suite
Tag(s) : #Mes textes dégagés

Les ivrognes des bars Ont dans leurs yeux si rares Des bateaux de papier froissés Qui boiront dès le départ Silhouettes tassées Petits bonshommes Aux soucis bien lacés Emboîtes sur leurs paupières Aux oublis bien trop sourds Si peu broyés dans leurs verres...

Lire la suite
Tag(s) : #Mes textes dégagés

Je me souviens de posséder un trésor J'ai un trésor en ma raison Un bol de porcelaine, Anamorphoses de l'Afrique L'homme blanc- L'AnAcondA Ses normes- Alibi Méthode- HAllAli Mais l'empereur fera t'il L'anamnèse de ses intrus? J'étudie la lettre A Afrique-...

Lire la suite
Tag(s) : #Mes textes dégagés

Le pêcher pâlit et s'orange Le buis reste sauvage Refuse le baptême. Mon sureau se signe De la patte du chat. Le figuier se dénude Spectre d'automne. Mon péché pâlit- Est-ce étrange? Mon huis reste sauvage Refuse le blasphème. Mon plumeau aligne Tous...

Lire la suite
Tag(s) : #Mes textes dégagés

Hier, je dormais sous un soleil d'automne, sur un hamac aux bercements monotones. Jeux désormais? Je, des ors, mais... des arts, désirs, désordres... Je dormais, je dors encore, je dors en bordure de mes rêves, en zébrures de verre, en pantoufles de vair,...

Lire la suite
Tag(s) : #Mes textes dégagés

Étrangère à ma ville Huit bambous me suffisent L'amour de l'un, ton corps Un rêve fou, encore Étrangère à mon sang Huit amis me suffisent Qui ne s'entendraient pas Mes filles et mon chat Étrangère du monde Quand le ruisseau tarit C'est là que je souris...

Lire la suite
Tag(s) : #Mes textes dégagés

Je suis la mère La sorcière présumée L'ornière maternelle La besace des besoins Le tiroir- laisse Je suis la terre, La terre asphyxiée La peau desséchée Les monts désertés Le sexe mutilé Je suis l'eau Le ressac adouci La rage de l'océan La source éternelle...

Lire la suite
Tag(s) : #Mes textes dégagés

La lèpre de l'homme blanc Transpire- Infantes acides. Enfants tâtons- Chaudrons. Esclaves des chaires. Des lices. La lèvre de l'enfant se fend, Sanguine- Ô lente! Tisons. Brèche à vie- Grippe a vide air. Tais-toi! Baise-moi si bleue! Puis debout. En piste-...

Lire la suite
Tag(s) : #Mes textes dégagés

Le sens, De nos suies à nos cendres, S'étendre, se tordre, Ex- tensions. Ainsi son, son, son, Souillés- Couillons- Souquez! Néant, De nos nuits à revendre, S'entendre et mordre Excalibur. En nuit, non! Non! Non! Noués- Niés. Noyers. Le plan, De nos pluies...

Lire la suite
Tag(s) : #Mes textes dégagés

Pour Joa, Une exuvie, c'est la peau de l'enfance qu'on choisit de déposer sur les joncs de l'espérance, ou la peau d'une presque femme qu'on écrase sous un pas de haine, ou sous le poids si lourd de l'aine non désirée. C'est parfois sa peau de femme qu'on...

Lire la suite
Tag(s) : #Mes textes dégagés
<< < 1 2 3 4 5 6 > >>